Conseils pour faire du e-commerce et respecter la loi RGPD

Pour commencer un projet e-commerce, il est nécessaire de suivre quelques étapes. Il s’avère que le e-commerce est une bonne technique pour optimiser rapidement la vente. Il est aussi très important de se préoccuper de la confidentialité des données des clients.

Que peut définir le e-commerce ?

Le e-commerce est une activité commerciale à distance ou en ligne. Le e-commerce vise à ce que la clientèle achète des produits de manière récurrentes.

Ce type de commerce représente beaucoup d’avantages. C’est une manière rapide de lancer les produits. Il minimise le temps d’achat pour les clients. Contrairement aux agences et aux boutiques physiques qui sont ouvertes en un temps limité, le e-commerce est toujours disponible à n’importe quel moment. Où que soient les clients, ils peuvent consulter les sites dédiés à la vente.

Il représente aussi des inconvénients. Les clients qui achètent ne sont pas très surs de leurs achats car ils ne peuvent ni voir réellement ni toucher les produits à acheter. Il se peut aussi qu’il y ait une fuite des données personnelles des clients. C’est là que les e-commerce et loi RGPD prennent place.

En quoi consiste la loi RGPD ?

Le RGPD ou le Règlement Général sur la Protection des Données est la loi qui vise à sécuriser les informations personnelles des utilisateurs et des clients comme le nom et les prénoms, la date de naissance, l’adresse postale, les coordonnées bancaires …

Cette loi concerne la collecte, la consultation, l’utilisation, la récupération ou la modification des données personnelles. Elle est à respecter pour garantir la sécurité des informations.

Cela touche vaguement le e-commerce. Pour cela, une question se pose, que faut-il faire pour gérer les e-commerce et loi RGPD ?

Que faire avant de lancer un e-commerce face à la loi RGPD ?

Il est primordial de savoir comment rendre le e-commerce conforme à la loi RGPD. Elle rassure les utilisateurs lors de la consultation des sites.

Il est en premier lieu nécessaire de demander aux utilisateurs d’exprimer leurs consentements. Il faut préciser que la plateforme va sauvegarder les données. Il est conseillé de justifier cette collecte. Des preuves doivent être exigées lors de la collecte. La mise à jour de ces pièces est aussi importante. Il faut sécuriser l’entrée sur ces sites pour éviter la fuite de données. La maîtrise de cette loi est aussi un avantage concurrentiel.

Le modérateur du site doit avoir un référentiel lié à ces informations collectées pour garantir la conformité des e-commerce et loi RGPD. En cas de contrôle, tout est licite.

Création d’une activité de e-commerce : quelles étapes confier à des experts ?
L’importance de bien choisir son nom de domaine pour une activité de e-commerce